Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« Est-ce votre amour que vous regrettez ? Ma fille, il faudrait autant pleurer un songe. Connaissez-vous le cœur de l’homme, et pourriez-vous compter les inconstances de son désir ? Vous calculeriez plutôt le nombre des vagues que la mer roule dans une tempête. »

 

Chateaubriand (1971) : Atala, éditions Gallimard, Paris, p. 109

 

Partager cet article

Repost 0