Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

« Vous êtes le fils d'un salarié, ouvrier, employé, journalier agricole. Sauf hasard providentiel, votre destinée est de demeurer toute votre vie un salarié. Voilà, tout à côté de vous, dans la rue voisine, le fils d'un possédant, d'un détenteur de capitaux....

Lire la suite

Tends aux rois ton miroir dénudant, Rappelle-les à leur fragilité. Mais s'ils fondent en larmes, Pleure plus longtemps encore. Ils ne se sont vus qu'une fois Tu les vois tous les jours.

Lire la suite

Une prescription que la majorité impose à la minorité sans s'y soumettre elle-même est une loi injuste. Elle établit l'inégalité devant la loi. A l'inverse, une prescription que la majorité impose à la minorité mais qu'elle est disposée à respecter elle-même...

Lire la suite

Pour employer les termes de Martin Buber, le grand philosophe juif, la ségrégation substitue à la relation entre "moi et toi" une relation entre "moi et celui-là"qui finit par reléguer des personnes au rang de choses.

Lire la suite

L'honneur de l'école de la République est de permettre à tous les enfants, quelle que soit leur origine, quel que soit leur sexe, quelle que soit leur couleur, quelle que soit leur religion, de pouvoir jouer le rôle le plus éminent qu'ils puissent tenir...

Lire la suite

Curieusement, quantité de personnes qui n'ont pas fait les grandes écoles, ni l'université, et qui n'ont obtenu que des diplômes peu valorisés sur le marché du travail, créent leur entreprise, la développent et vivent de manière tout à fait satisfaisante...

Lire la suite

Toute injustice, où qu'elle se produise, est une menace pour la justice partout ailleurs. Nous sommes pris dans un réseau de relations mutuelles auquel nous ne pouvons échapper; notre destinée commune est un vêtement sans couture. Ce qui affecte directement...

Lire la suite

Descends de ton arbre Primate à tête de choux Tu y es perché par erreur. Éteins ce regard de feu Sur ceux que tu toises De ta hauteur factice. Je ne porte pas d'arme Je n'abats pas mes congénères. Mais à élire ta demeure Sur des cimes factices Des marchands...

Lire la suite
1 2 3 > >>