Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

« La loi était pour les Grecs le fondement et la garantie de toute liberté, de toute démocratie. Ou bien l'on obéissait à l'arbitraire d'un maître, ou bien l'on obéissait à la loi – c'est-à-dire à une règle fixe, semblable pour tous, que l'on sétait,...

Lire la suite

Bronnie Ware, une infirmière australienne travaillant dans un service de soins palliatifs a recueilli des mois durant les regrets les plus souvent exprimés par les patients à la fin de leur vie. Elle en a fait un ouvrage intitulé Le top 5 des regrets...

Lire la suite

« Celui qui ne connaît pas à fond la nature de l’univers, mais se contente de conjectures mythologiques, ne pourra pas se délivrer de la crainte qu’il éprouve en face des choses les plus importantes, de sorte que sans l’étude de la nature il n’est pas...

Lire la suite

Le monde pour moi est un grand revoir avec des êtres que je connais depuis les origines; j'entends des mains qui passent dans les harpes, je sais où elles vont. Et des choses pleines de sens et d'indicible m'entourent. Rainer Maria Rilke , Fragment.

Lire la suite

« Penser, ce n'est pas unifier, rendre familière l'apparence sous le visage d'un grand principe. Penser, c'est réapprendre à voir, diriger sa conscience, faire de chaque image un lieu privilégié. » Albert Camus, Le mythe de Sisyphe

Lire la suite

« La santé apporte une liberté dont très peu de gens se rendent compte, jusqu'à ce qu'il ne l'aient plus. » Bronnie Ware, infirmière australienne dans un service de soins palliatifs, dans un ouvrage intitulé Le top 5 des regrets du mourant.

Lire la suite

L'écrivain d'origine bulgare et d'expression allemande, Elias Canetti (1905-1994), écrit dans Le territoire de l'homme : « Le savoir qu'on n'a pas fait fructifier se venge. Tout savoir est contraignant et enferme quelque chose de terriblement intentionnel....

Lire la suite

« Ils sont légion aujourd'hui, les hommes et les femmes qui sont victimes de la malédiction de la ville et de la civilisation. Dans une bourgade de la France d'avant-guerre, un vieillard n'était jamais seul. Comprenons-nous : je n'idéalise pas cette époque,...

Lire la suite

« La colère, en effet, semble bien porter jusqu'à un certain point l'oreille à la raison, mais elle entend de travers, à la façon de ces serviteurs pressés qui sortent en courant avant d'avoir écouté jusqu'au bout ce qu'on leur dit, et puis se trompent...

Lire la suite
1 2 3 > >>