Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« Certaines formes de scientisme, gravement compromises dans les aventures totalitaires du XXème siècle, sont aujourd'hui rejetées par tous : on ne prône plus l'élimination des races inférieures ni celles des classes réactionnaires. Cela ne veut pas dire que les démocraties contemporaines soient libres de toute trace de scientisme ; simplement celui-ci y prend d'autres formes. Ainsi la tentation de confier l'élaboration des normes morales ou des objectifs politiques à des ''experts'', comme si la définition du bien relevait de la connaissance. […] On peut se demander ainsi pourquoi les biologistes seraient les mieux qualifiés pour siéger dans les divers comités d'éthique qu'ont créés les pays occidentaux. Ces comités sont en effet habituellement composés de deux catégories de personnes, les scientifiques et les religieux, comme si aucune instance politique, aucune autorité morale n'existait entre les deux. »

Tzvetan Todorov, L'esprit des Lumières, éditions Robert Laffont, 2006, p. 74

Partager cet article

Repost 0