Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Critiquant « l’élitisme républicain de notre école » et « sa culture du classement et de l’élimination précoce », les sociologues Christian Baudelot et Roger Estable écrivent dans L’élitisme républicain (éditions du Seuil, 2009, p. 10) :

 

« Sous la carrosserie égalitaire de notre République, c’est une forme d’aristocratisme inavoué qui fait tourner le moteur. (…) l’école française est en effet trop et trop tôt sélective. Elle demeure au XXIe  siècle otage des idées qui l’ont vu naître à la fin du XIXe : distinguer une petite élite sans se soucier d’élever significativement le niveau des autresPour certains, peu nombreux, la méritocratie scolaire est une course aux meilleures positions ; pour d’autres, très nombreux, elle se traduit par une relégation rapide et désormais particulièrement coûteuse sur le marché du travail. » 

 

Il faut se rendre à l'évidence: notre système éducatif est le meilleur pour une minorité d'élèves particulièrement doués. Dans son fonctionnement traditionnel, il s'évertue à sélectionner ceux qui s'en sortent bien parce qu'ils maîtrisent mieux que les autres le langage de l'école, ses rites, ses us et coutumes. Aux autres la relégation et la honte de l'échec...


 

Denis Dambré 

Partager cet article

Repost 0