Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« Je viendrais à ce pays mien et je lui dirais :

''Embrassez-moi sans crainte... Et si je ne sais que parler, c'est pour vous que je parlerai''.

Et je lui dirais encore :

''Ma bouche sera la bouche des malheurs qui n'ont point de bouche, ma voix, la liberté de celles qui s'affaissent au cachot du désespoir.'' »

 

Aimé Césaire, Cahier d'un retour au pays natal, Présence africaine, édition 1983, p. 22

 

Partager cet article

Repost 0