Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« L’Afrique souffre » entend-on souvent dire. Certes, mais elle progresse aussi sur certains points. Qu’on en juge, par exemple, à la situation de l’éducation dans un pays comme le Burkina Faso qui est connu pour être l’un des plus pauvres de la planète. A son indépendance en 1960, son taux de scolarisation primaire était de 6% d’après une étude de Fernand Sanou, publiée en 1987 dans le volume 1 de Pédagogie pratique pour l’Afrique. Aujourd’hui, il est supérieur à 45%. Si l’on songe au fait que, dans le même temps, la population de ce pays a quasiment triplé, passant de moins de 5 millions en 1960 à près de 14 millions aujourd’hui, force est de reconnaître qu’il y a eu des avancées significatives depuis la décolonisation. Ce qui n’empêche nullement de convenir qu’il y a encore du chemin à parcourir. On pourrait faire le même constat en considérant des indicateurs tels que le taux de mortalité infantile, de l’espérance de vie, des infrastructures routières etc. Si l’image d’une Afrique vallée des larmes n’est pas complètement fausse au vu de ce qui se passe dans quelques pays, il n’en demeure pas moins qu’il faut la relativiser par une analyse plus approfondie, en évitant autant que possible les généralisations rapides et simplifiantes.

 

Denis Dambré

Partager cet article

Repost 0