Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La philosophie, dit-on, c’est l’émerveillement, l’étonnement. Perdre sa capacité d’émerveillement devant les choses, c’est au fond arrêter de les penser. Le philosophe et historien de la pensée, Lucien Jerphagnon, s'est efforcé toute sa vie de garder sa capacité d’étonnement et de combattre la paresse des certitudes.

Dans l’introduction à son ouvrage De l’amour, de la mort, de Dieu et autres bagatelles paru chez Albin Michel, il écrivait : « On en vient peu à peu à voir les choses sans les regarder et à les regarder sans les voir, bref on ne s’étonne plus de rien alors que tout précisément devrait nous étonner. ».

Je voudrais ici rendre un vibrant hommage à ce sage et bel esprit qui vient de disparaître à l'âge de 90 ans. 

 

Denis Dambré  

 

Partager cet article

Repost 0