Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • Le philosophe stoïcien Sénèque considère que les complaintes des humains au sujet de la brièveté de la vie tiennent surtout au fait qu'ils font mauvais usage du temps qui passe. Car, pour lui, vivre consiste avant tout à bien utiliser le temps que dure notre présence sur terre. D'où sa distinction entre la vie et le temps. Une invitation à vivre intensément chaque instant. Voici ce qu'il écrit dans son essai sur La brièveté de la vie

  •  «Non, nous n'avons pas trop peu de temps, mais nous en perdons beaucoup. La vie est assez longue et largement octroyée pour permettre d'achever les plus grandes entreprises, à condition qu'elle soit tout entière placée à bon escient. (...) Oui, il en est ainsi: nous n'avons pas reçu une vie brève, mais nous la rendons brève; pauvres, non, mais prodigues, voilà ce que nous sommes. (…) je tiens pour vrai cette sorte d'oracle énoncé par le plus grand des poètes: « Infime est la portion de vie que nous vivons. ». Tout le reste de son étendue n'est pas la vie, mais du temps. »1

 

1Sénèque, La Vie heureuse – la Brièveté de la vie, Editions Flammarion, Paris, 2005, pp. 101, 102, 103   

Partager cet article

Repost 0