Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« Je n'ai pas d'hésitation à reconnaître un mal comme un mal (j'en ai davantage pour ce qui concerne le bien). J'ai le sentiment de tenir là une sorte d'absolu, qui ne me quittera jamais ; mon attachement à l'idéal démocratique n'est pas seulement rationnel : le sang me monte à la tête quand on le met en question, et je sens que je me hérisse contre mon interlocuteur. »

 

Tzvetan Todorov, Nous et les autres, éditions du Seuil, 1989, p.9

Partager cet article

Repost 0