Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je me suis mis à la lecture des textes du poète Philippe Jaccottet. Je les trouve d'une telle beauté que je les conseille volontiers aux amateurs de belle littérature. Des paroles sublimes comme celles qui suivent vous feront fondre :

 

Déchire ces ombres enfin comme chiffon,

vêtu de loques, faux mendiant, coureur de linceuls :

singer la mort à distance est vergogne,

avoir peur quand il y aura lieu suffit. A présent,

habille-toi d'une fourrure de soleil et sors

comme un chasseur contre le vent, franchis

comme une eau fraîche et rapide ta vie.

 

Si tu avais moins peur,

tu ne ferais plus d'ombre sur tes pas.

 

 

(Extrait de : A la lumière d'hiver, Poésie /Gallimard, 1977, p. 51)

Partager cet article

Repost 0