Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« La conclusion qui se dégage des méta-analyses sur le groupement par niveau est sans ambiguïté : pour répondre aux besoins des élèves et de leurs différences de rythme, il vaut mieux organiser des groupes de besoin flexibles et temporaires au sein des classes hétérogènes que de séparer en classes distinctes les élèves réputés forts, moyens ou faibles. Dès que des classes de niveau sont organisées, il s’ensuit une modulation du curriculum, un changement dans la quantité et la qualité des apprentissages qui engendre de facto une augmentation des différences d’acquis entre élèves, les élèves réputés forts devenant de plus en plus forts, et les élèves réputés faibles ne rattrapant pas leur retard. »

 

Dominique Lafontaine, « Effets classe », in Dictionnaire de l’éducation, sous la direction d’Agnès Van Zanten, PUF, 2008, p. 218-219  

Partager cet article

Repost 0