Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'orgueil intellectuel m'exaspère au plus haut point. Rien ne me déplaît tant que la morgue de ceux qui prennent prétexte de leurs titres et diplômes pour mépriser les autres ou les écraser du poids de leurs lectures. Je trouve leur attitude très éloignée de l'humilité croissante que devrait inspirer l'accumulation des savoirs. On sait en effet depuis Socrate que tout savoir apporte de nouvelles interrogations, de sorte que celui qui sait le plus devrait aussi être celui qui a le plus conscience qu'il reste bien plus de choses à apprendre. Et des sociologues comme Bourdieu, Passeron, Dubet ou Duru-Bellat ont mis en évidence les déterminismes culturels liés à l'héritage social, familial ou au parcours des individus. Autant de raisons invitent à l'humilité. Faire preuve d'orgueil intellectuel, c'est tout simplement montrer qu'on n'a rien compris des devoirs liés au savoir reçu ou acquis. Je suis d'autant plus enclin à respecter un intellectuel qu'il est humble. Mais dès lors que je perçois chez un intellectuel un brin de condescendance vis-à-vis de ceux qui n'ont pas eu le même parcours que lui, je le regarde en pensant au mythe de la caverne de Platon: "Tenez, encore un qui prend l'ombre pour la réalité!" me dis-je au fond de moi-même.

Denis Dambré

Partager cet article

Repost 0