Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Burkinabé semblent avoir choisi la voie de la sagesse. Après une semaine mouvementée qui a abouti à l'éviction de Blaise Compaoré du pouvoir, la vie reprend son cours normal. Le peuple reste vigilant et n'hésitera pas à ressortir ses banderoles si l'armée tarde à céder le pouvoir aux civils. Mais pour l'heure, il lui laisse le soin de maintenir l'ordre public et d'organiser la transition comme elle l'a promis. De son côté, le chef d'Etat intérimaire s'évertue à montrer sa volonté de quitter le pouvoir dès que possible. Il consulte partis politiques et autorités morales, et rappelle à chaque fois qu'il tiendra sa parole. Lors d'une visite aux blessés de l'insurrection populaire à l'hôpital national Blaise Compaoré, il a même proposé de débaptiser la structure et de lui donner le nom d'un responsable politique d'opposition décédé avant le soulèvement populaire. Pour quelqu'un qui est issu du régiment de la sécurité présidentielle de Blaise Compaoré, c'est un signe encourageant pour la suite.

Partager cet article

Repost 0