Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Burkinabé ont répondu massivement à l'appel au nettoyage lancé par plusieurs partis politiques après l'obtention du départ de l'ex-président, Blaise Compaoré. L'objectif des manifestations étant atteint, place désormais au nettoyage et à la reprise des activités habituelles. Une belle leçon d'insurrection populaire constructive. Mais ce n'est pas la première fois que les citoyens de ce pays chassent un président du pouvoir et retournent tout bonnement à leurs activités comme si de rien n'était : le 3 janvier 1965, les parents et grands-parents des manifestants de cette semaine avaient déjà chassé du pouvoir le président Maurice Yaméogo sans attenter à sa vie. Tout comme Blaise Compaoré, celui-ci avait été contraint de céder le fauteuil de chef d'Etat à un officier militaire, le Général Sangoulé Lamizana. Et le peuple était retourné à ses occupations quotidiennes comme si de rien n'était

Partager cet article

Repost 0