Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La classe politique burkinabé a reçu une leçon du peuple. Dans l'insurrection populaire, les manifestants s'en sont pris aux biens mal acquis par les hommes du pouvoir. Leurs villas qui affichaient un luxe ostentatoire ont été saccagées et pillées. Le mot d'ordre des manifestants: "Récupérons ce qu'ils nous ont volé". Même les portes et les fenêtres des maisons ont été démontées. Du coup, ceux qui aspirent à l'exercice du pouvoir savent désormais que leurs biens peuvent revenir au peuple. On peut regretter les débordements qui ont conduit à piller les biens d'honnêtes gens. Mais il y aura un avant et un après. Désormais, la classe politique sera sous surveillance du peuple qui ne lui pardonnera plus l'enrichissement insolent dans un pays où tout le monde ne mange pas à sa faim.

Partager cet article

Repost 0