Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'annonce de la suspension de la constitution burkinabé est un mauvais signal donné par les militaires qui se sont emparés du pouvoir. La population a perdu. Elle a manifesté POUR le respect de la constitution et se retrouve, au final, SANS constitution. Ce qui laisse libre cours aux militaires de la sécurité présidentielle pour diriger le pays comme ils l'entendent, sans la contrainte des 90 jours pour organiser de nouvelles élections. Les jours qui vont suivre permettront d'y voir plus clair, mais l'exigence de démocratie des manifestants semble pour l'instant n'avoir débouché que sur une remise en cause des principes démocratiques par les hommes forts du pays: les militaires de la sécurité présidentielle.

Partager cet article

Repost 0