Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Descends de ton arbre
Primate à tête de choux
Tu y es perché par erreur.
Éteins ce regard de feu
Sur ceux que tu toises
De ta hauteur factice.
Je ne porte pas d'arme
Je n'abats pas mes congénères.
Mais à élire ta demeure
Sur des cimes factices
Des marchands feront fortune
De ta peau. C'est dommage.

Denis Dambré, extrait de recueil poétique

Partager cet article

Repost 0