Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'ai aimé la vie qui est beaucoup moins que rien, mais qui est tout pour nous. Je chanterai maintenant la beauté de ce monde qui est notre tout fragile, passager, fluctuant, et qui est notre seul trésor pour nous autres, pauvres hommes, aveuglés par l'orgueil, condamnés à l'éphémère, emportés dans le temps et dans ce présent éternel qui finira bien, un jour ou l'autre, par s'écrouler à jamais dans le néant...

Jean d'Ormesson, Comme un chant d'espérance, Editions Héloïse d'Ormesson, 2014, p. 95

Partager cet article

Repost 0