Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'ai découvert Jean d'Ormesson à l'âge de 12 ans. Dans l'internat où je venais d'être inscrit, il était de tradition d'organiser peu avant les vacances de Noël une soirée de fête au cours de laquelle les élèves tiraient au sort leurs cadeaux de Noël. Le délégué général des élèves - le DG comme nous aimions à l'appeler - et son adjoint se plaçaient au milieu du réfectoire avec un sac contenant des bouts de papier sur lesquels figuraient les noms de tous les élèves et de tous les professeurs; car, à cette occasion, nos professeurs partageaient le repas avec nous. Soigneusement emballés et disposés au pied de l'arbre de Noël, les cadeaux, d'une valeur toute symbolique, étaient en général des objets ayant appartenu à nos professeurs et que ces derniers offraient pour nous amuser ou nous faire plaisir. Les plus jeunes des élèves de l'établissement - les mains innocentes comme nous disions - tiraient à tour de rôle le nom de celui qui recevrait tel cadeau. Le déballage donnait souvent lieu à l'hilarité. Tel petit de la classe de sixième recevait le vieux short d'un professeur à la corpulence prononcée, tel autre recevait un gros paquet dont le contenu se révélait être un taille-crayon. Mon premier cadeau dans cet établissement fut un livre de Jean d'Ormesson qui s'intitulait "Le vagabond qui passe sous une ombrelle trouée". L'ouvrage avait appartenu à un de nos professeurs d'origine luxembourgeoise. J'étais trop jeune pour tirer quelque profit de sa lecture. Mais je le chérissais, mon livre! Et le nom de son auteur ne me quitta jamais. Bien des années plus tard, lorsque je suis arrivé en France et que j'ai vu Jean d'Ormesson dans des débats télévisés, je n'en croyais pas mes yeux. Dans mon esprit, c'était un écrivain des siècles derniers. Car j'avais reçu son ouvrage en cadeau au moment où d'autres camarades recevaient des ouvrages de Montaigne, de Chateaubriand ou de Montesquieu. Je me suis alors mis à la lecture de ses écrits. Aujourd'hui encore, je ne me passe pas d'une nouvelle publication de Jean d'Ormesson. Je trouve son style éblouissant et ses réflexions très profondes. Ce qui n'est pas étonnant pour un agrégé de philosophie. Jean d'Ormesson est l'un des auteurs français dont les écrits demeureront dans les siècles à venir.

Denis Dambré

Partager cet article

Repost 0