Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« Les étudiants les plus favorisés ne doivent pas seulement à leur milieu d’origine des habitudes, des entraînements et des attitudes qui les servent directement dans leurs tâches scolaires ; ils en héritent aussi des savoirs et un savoir-faire, des goûts et un ‘’bon goût’’ dont la rentabilité scolaire, pour être indirecte, n’en est pas moins certaine. La culture ‘’libre’’, condition implicite de la réussite universitaire en certaines disciplines, est très inégalement répartie entre les étudiants originaires de milieux différents, sans que l’inégalité de revenus puisse expliquer les écarts constatés. Le privilège culturel est manifeste lorsqu’il s’agit de la familiarité avec les œuvres que seule peut donner la fréquentation régulière du théâtre, du musée ou du concert (fréquentation qui n’est pas organisée par l’Ecole, ou seulement de façon sporadique). Il est plus manifeste encore dans le cas des œuvres, généralement plus modernes, qui sont les moins ‘’scolaires’’. »

Pierre Bourdieu & Jean-Claude Passeron (1985), Les héritiers. Les étudiants et la culture, Paris, Les éditions de Minuit, p. 30

Partager cet article

Repost 0